Agroécologie et Solidarité http://agrosol-sahel.org Reverdir le Sahel Tue, 09 Oct 2018 12:13:11 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.8 L’agroforesterie, ou l’art de mettre des arbres dans les champs http://agrosol-sahel.org/lagroforesterie-ou-lart-de-mettre-des-arbres-dans-les-champs/ Sun, 09 Sep 2018 17:16:53 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3869 Cette semaine, nous souhaitions partager un article clair et éloquent sur l’agroforesterie, présentée par l’auteur comme « une pratique incontournable du Sud ». L’agroforesterie fait depuis 2014 partie intégrante de l’action d’Agroécologie & Solidarité auprès des paysans maliens et sahéliens.

Mélanger des arbres avec des cultures. L’idée peut surprendre et fera bondir plus d’un agriculteur, mais c’est l’essence même de l’agroforesterie : planter des alignements de noyers dans un champ de céréales, cultiver des légumes sous un couvert arboré, entretenir des haies arbustives régulièrement espacées dans un champ, transformer un jardin potager en jardin-forêt, entourer les champs de haies pour former un bocage, faire pâturer des animaux dans un pré-bois…

De nos jours, l’agroforesterie est encore omniprésente dans les pays tropicaux. Le système de culture le plus répandu en Afrique consiste à entretenir des arbres dispersés dans les parcelles et cultiver entre les arbres. On l’appelle parfois « parc agroforestier » ou « agriculture sempervirente », et les arbres qui s’y trouvent ont de multiples usages : bois, nourriture, médicaments, fibres, fourrage, résine, latex, tannin, etc. On en utilise les feuilles, le bois, les fruits, mais aussi les racines, les branches, les fleurs… Dans ces parcelles, les arbres protègent le sol de l’érosion, en améliorent la fertilité, procurent de l’ombre aux plantes qui ne supportent pas le plein soleil, diminuent les effets néfastes du vent, concentrent l’humidité. Ils sont aussi un symbole de statut social et permettent de visualiser les limites de parcelles, de marquer la propriété. Sous l’arbre à palabres, l’Afrique discute et invente.

Nous vous invitons à lire l’intégralité de l’ article d’Emmanuel Torquebiau en suivant ce lien.

]]>
Adhésions 2018 http://agrosol-sahel.org/adhesions-2018/ Fri, 12 Jan 2018 11:39:18 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3853 Chers amis et donateurs,
 
En travaillant avec les paysans à la régénération de leurs terres, en accompagnant les populations locales dans leurs initiatives et en s’impliquant sur la question majeure des semences, ASPS se trouve au cœur des enjeux…
 
Votre soutien nous est non seulement précieux mais indispensable pour nous permettre de poursuivre notre action.
 
 
Soyez acteur de changement et enregistrez votre adhésion dès maintenant:

Merci d’avance pour votre soutien
 
 
Pierre Mante,
Président d’ASPS

]]>
Un peu de lecture sur les défis à relever http://agrosol-sahel.org/un-peu-de-lecture-sur-les-defis-a-relever/ Fri, 29 Dec 2017 23:33:45 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3836  
Dans notre newsletter de décembre 2017, nous vous encouragions à approfondir certains sujets d’intérêt en poursuivant votre lecture. Voici une sélection d’articles pour en comprendre davantage sur les défis à relever en relation avec l’Afrique.
 
 
Interview de Serge Michaïlof, ancien directeur de l’AFD et auteur, entre autres, de « Africanistan : l’Afrique en crise va t’elle se retrouver dans nos banlieues

EXTRAIT: Notre politique d’aide au développement s’est complètement fourvoyée car les préoccupations d’affichage politique l’emportent sur le souci d’efficacité. Nous sommes heureux d’afficher une aide publique au développement de 10 milliards d’euros en y imputant pêle-mêle des frais administratifs, le coût des étudiants étrangers en France, des annulations de dettes, le montant des prêts consentis par l’AFD. Notre effort budgétaire effectif est en réalité de 2,8 milliards d’euros, sur lesquels nous confions chaque année environ 1,7 milliard aux institutions d’aide multilatérales, onusiennes et européennes, dont on a pu mesurer l’échec en Afghanistan.
Notre aide bilatérale est essentiellement consentie sous forme de prêts par l’AFD, qui en fait un usage judicieux mais qui ne peut prêter à des pays très pauvres qui ont bénéficié par le passé d’annulations de dettes. Au total, il ne nous reste que 200 millions d’euros de dons pour aider les seize pays les plus pauvres que nous considérons prioritaires et dont beaucoup sont hors Afrique, soit une douzaine de millions par pays. Ces montants sont ridicules.

 
Accord de Partenariat Economique (APE) : l’Afrique en péril.

EXTRAIT: (…) on parle peu, ou pas du tout, d’un accord en cours entre l’Union européenne et les quinze pays de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) plus la Mauritanie, que l’on appelle APE : Accord de partenariat économique. Ce silence s’explique par l’avantage qu’il représente à moyen terme pour l’Europe… au prix de conséquences désastreuses pour l’Afrique !

C’est pratiquement contraints et forcés, et sans consultation de leur société civile, que les États africains ont paraphé ces accords. En effet, les APE prévoient la suppression des droits de douane sur les quatre cinquièmes des exportations de l’Union européenne, tandis que celle-ci continuera à importer d’Afrique de l’Ouest la totalité de ses produits, déjà en franchise de droits.

 
Les 9 défis agricoles d’Emanuel Macron : tribune de François-Xavier de Montard, ancien directeur de recherche à l’INRA.

EXTRAIT: L’aide au développement de la France et de l’Europe vis-à-vis des pays du Sud doit renforcer l’agriculture familiale, selon les recommandations des rapporteurs des Nations unies pour le droit à l’alimentation Olivier De Schutter et Hilal Elver. Dans les pays du Sud – mais c’est également le cas en Europe -, les paysans sont menacés par « la révolution verte » de l’agrobusiness. Il est fréquent que de grandes opérations agroindustrielles bénéficient de l’aide internationale au prétexte de développer l’agriculture villageoise : les paysans sont alors intégrés dans un système d’achats de semences, d’engrais et de pesticides et de vente des produits à prix fixés par la firme multinationale qui les enferme dans une situation de survie.

Une autre pratique, fréquente elle aussi et encore pire, est le « landgrabbing » : l’Etat, seul propriétaire officiel vend de la terre des communautés villageoises à de grands opérateurs internationaux. Les paysans et leurs familles sont alors chassés et leurs terres occupées par une agriculture hautement mécanisée et artificialisée employant peu de main d’œuvre. Dans les deux cas, il s’agit de grandes plantations et de monocultures dont on sait qu’elles ruinent et polluent les sols en l’espace d’une ou deux générations.

 
Dans ce tableau plutôt sinistre, l’agroécologie apparaît comme une lueur d’espoir ; comme une solution tangible portée par des femmes et des hommes, des paysans et des paysannes, qui prennent en main leurs destins pour retrouver dignité et indépendance. Partout, ici et ailleurs, les consciences s’élèvent, les pionniers inspirent leurs voisins. Les idées ne manquent pas ; les moyens de les réaliser parfois.
 
Comme chaque graine semée par les paysans maliens et sénégalais que nous accompagnons, vos dons, votre soutien, sont autant de petits pas vers un avenir plus durable et solidaire, plus respectueux de la nature et de l’humain.

]]>
Newsletter décembre 2017 http://agrosol-sahel.org/newsletter-decembre-2017/ Tue, 26 Dec 2017 11:30:29 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3849 Un petit point sur nos activités en cette fin d’année 2017.
Nous nous réjouissons des progrès effectués, avec la plantation de plus de 100 000 arbres dans le cadre de nos programmes d’agroforesterie, ou encore la création de champs-écoles agroécologiques et l’organisation de formations sur les semences paysannes.
 
Cliquez ICI pour accéder à la newsletter.

]]>
Le bilan d’activités 2016 est disponible http://agrosol-sahel.org/le-bilan-dactivites-2016-est-disponible/ Mon, 19 Jun 2017 19:57:03 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3829 CLIQUEZ ICI pour découvrir le bilan des activités d’Agroécologie & Solidarité avec les Peuples du Sahel en 2016.

]]>
Assemblee Générale – 24 juin 2017 http://agrosol-sahel.org/assemblee-generale-24-juin-2017/ Wed, 14 Jun 2017 09:53:22 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3814 Chers adhérents, donateurs et amis,
 
La convocation à notre Assemblée Générale que vous trouverez ICI est l’occasion de vous faire part des actions menées en 2016 et des perspectives d’ASPS. Il est vrai qu’en 2016 nous nous sommes d’avantage consacrés à l’action qu’à la communication, refusant de rentrer dans cette course frénétique qui devient un leurre et sature à présent nos boites aux lettres virtuelles.
 
Ceci s’est traduit certes par une réduction de nos ressources mais ce ne fut pas au détriment de nos actions !

  • 30 000 arbres fertilitaires plantés chez nos paysans volontaires, ce qui porte à 80 000 le nombre d’arbres plantés en 3 ans grâce à notre partenariat avec l’APAF qui se poursuivra en 2017.
  • Soutien à l’ANAA, réseau d’animateurs en Agroécologie, qui prend de la consistance, grâce à des formations en Agro-écologie à Yorodondé et Thiadiaye ainsi que la mise en place de quatre « champs école »
  • La poursuite du projet de développement du Moringa associé à l’agroforesterie à Gao, dans le Nord Mali, où les populations sont confrontées à l’Islamisme radical en plus de subir depuis des années la dégradation de leur environnement.

Toutes ces actions sont sous-tendues par une même stratégie : associer Agro-écologie et Agroforesterie pour transformer radicalement l’environnement des populations locales et leurs conditions de vie afin qu’ils retrouvent leur autonomie et leur dignité. Vous recevrez par mail un bilan d’activité plus détaillé de ces actions et des espoirs qu’elles suscitent pour l’avenir.
 
Comme vous le savez, de plus en plus d’experts s’accordent sur la nécessité de revenir à une agriculture durable, autonome et moins polluante, tant l’agriculture industrielle a causé de ravages parfois irréversibles à notre planète en seulement 50 ans.En Afrique, il s’agit de soutenir l’agriculture familiale et de permettre aux populations rurales de vivre décemment. Les politiques d’aide au développement des Etats ne sont pas toujours à la hauteur de tels enjeux quand elles ne les contrarient pas, et ce sont bien souvent les ONG qui pallient à leurs manquements !
 
C’est pourquoi le rôle des adhérents et des donateurs est essentiel : ils ont le pouvoir d’affecter une partie de leurs impôts à des projets de développement plus proches de leurs convictions.
 
Nous vous remercions de nous retourner votre adhésion et vos contributions et, dans l’hypothèse où vous ne pourriez y assister, votre pouvoir pour l’Assemblée Générale, et comptons sur votre engagement et votre générosité, qui sont essentiels à la poursuite de nos actions.
 
Chaleureusement,
 
 
Le CA d’ASPS

]]>
Adhésions 2017 http://agrosol-sahel.org/adhesions-2016/ Tue, 31 Jan 2017 16:00:08 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3810 Chers amis et donateurs,

En travaillant avec les paysans à la régénération de leurs terres, en accompagnant les populations locales dans leurs initiatives et en s’impliquant sur la question majeure des semences, ASPS se trouve au cœur des enjeux…

Votre soutien nous est non seulement précieux mais indispensable pour nous permettre de poursuivre notre action.

Il reste quelques heures pour nous adresser votre soutien:
– en envoyant un bulletin de soutien à ASPS, La fabrique, Le Cros – 07230 St Genest de Beauzon
– via notre site internet

Merci d’avance pour votre soutien

Pierre Mante,
Président d’ASPS

]]>
Assemblée Générale – 21 mai 2016 http://agrosol-sahel.org/assemblee-generale-asps-21-mai-2016/ Tue, 10 May 2016 09:22:54 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3784 ASPS organise son Assemblée Générale annuelle le 21 mai prochain. L’ensemble des adhérents est convié au siège d’ASPS afin de définir ensemble l’évolution de l’association et de former un nouveau Conseil d’ Administration (pour lequel les candidatures sont les bienvenues), mais aussi de partager un moment convivial,
 
Horaire: 18 heures.
Lieu: La Fabrique, Le CROS,
07230 St Genest de Beauzon (Plan d’Accès)
L’accueil se fera à partir de 17h30 et l’AG sera suivi d’un buffet offert
 
Lire le bilan d’activités 2015.
 
L’ordre du jour est le suivant :

  • Rapport moral
  • Rapport d’activités de l’année 2015
  • Présentation des comptes 2015
  • Bilan Budget prévisionnel 2016
  • Renouvellement du CA
  • Quitus au CA et pouvoir pour effectuer les formalités légales

Ces résolutions seront soumises au vote de l’Assemblée. Nous vous rappelons à ce sujet que seuls les adhérents à jour de leur cotisation sont habilités à voter. Si ce n’est pas le cas, c’est l’occasion de confirmer votre soutien à l’association en complétant le bulletin d’adhésion ci joint.
 
Afin que l’Assemblée délibère valablement, nous souhaitons vivement une large participation. Si toutefois vous ne pouviez être présent, vous avez la possibilité de vous faire représenter par l’adhérent de votre choix en lui donnant le pouvoir ci-joint dûment rempli et signé.
 
Dans cette attente, je vous prie de croire, chers amis, en l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux.
 
Le Président, Pierre Mante

]]>
Vidéo – privilégier les petites exploitations http://agrosol-sahel.org/video-privilegier-les-petites-exploitations/ Mon, 18 Apr 2016 22:18:26 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3755 Du 31 mars au 2 avril 2016 se déroulait le Forum mondial d’accès à la terre et aux ressources naturelles (FMAT) à Valence en Espagne. Dans ce contexte, il est bon de rappeler les raisons pour lesquelles l’accès des petites exploitations agricoles à la terre et aux ressources naturelles se doit d’être protégé?
 
Eléments de réponse dans cette courte vidéo.
 

Pourquoi réserver l'accès à la terre et aux ressources naturelles aux petites exploitations agricoles ? from CCFD-TerreSolidaire on Vimeo.

 
Plus d’informations sur le site du FMAT.

]]>
COP21: L’agriculture et la forêt au coeur de la solution climatique http://agrosol-sahel.org/actualitescop21/ Thu, 17 Dec 2015 14:10:43 +0000 http://agrosol-sahel.org/?p=3622 Au lendemain des accords environnementaux signés à Paris, ASPS souhaitait partager cet article instructif publié par le Ministère de l’Agriculture, intitulé « COP21: L’AGRICULTURE ET LA FORÊT AU COEUR DE LA SOLUTION CLIMATIQUE ».
 

LIRE

 

L’agriculture est à la confluence des enjeux du changement climatique et de la sécurité alimentaire.

Des sols plus riches en matière organique sont plus fertiles et productifs, résistent mieux à l’érosion et aux dérèglements climatiques et permettent de contribuer à l’atténuation du changement climatique en séquestrant des quantités importantes de carbone. L’agroforesterie est un des leviers pertinent dont nous disposons pour répondre à ces enjeux.

]]>